Risque de calculs rénaux associé à l’apport à long terme en vitamine D et en calcium

Picotements dans les pieds ou les mains : 15 causes et symptômes
décembre 16, 2018
Points noirs : Faits, causes et traitement
décembre 16, 2018

Risque de calculs rénaux associé à l’apport à long terme en vitamine D et en calcium

Risque de calculs rénaux associé à l’apport à long terme en vitamine D et en calcium

Une nouvelle étude présentée à la 94e assemblée annuelle de l’Endocrine Society à Houston révèle que les suppléments de calcium et de vitamine D sont liés à des taux élevés de calcium dans le sang et l’urine, ce qui pourrait augmenter le risque de calculs rénaux.
Le chercheur principal, J. Christopher Gallagher, M.D., professeur et directeur de l’Unité du métabolisme osseux au Centre médical de l’Université Creighton à Omaha, NE, a déclaré :
“L’utilisation de suppléments de calcium et de vitamine D n’est peut-être pas aussi bénigne qu’on le pensait auparavant. En attendant de plus amples informations, les gens ne devraient pas dépasser les directives suggérées par l’Institute of Medicine, qui sont 800 unités internationales de vitamine D et 800-1 200 milligrammes de calcium par jour.”
Les suppléments vitaminiques sont devenus de plus en plus populaires dans de nombreux pays à travers le monde. Rien qu’aux États-Unis, près de 75 % des femmes prennent des suppléments vitaminiques. Les suppléments les plus fréquemment pris sont le calcium et la vitamine D, mais malgré leur popularité, il n’existe aucune preuve concrète des effets sur la santé de la prise de ces suppléments sur une longue période de temps.
Des études antérieures ont suggéré que des niveaux élevés de calcium dans l’urine (hypercalciurie) peuvent augmenter le risque de calculs rénaux, tandis que des niveaux élevés de calcium dans le sang (hypercalcémie) sont liés à de nombreuses complications, comme des problèmes osseux et rénaux.
Gallagher et Vinod Yalamanchili, M.D., chercheur à l’Unité du métabolisme osseux de l’Université de Creighton et auteur principal de l’étude, ont évalué 163 femmes ménopausées en bonne santé âgées de 57 à 85 ans, qui ont été réparties au hasard entre un placebo ou un supplément en vitamine D de 400, 800, 1600, 2400, 3200, 4000 ou 4800 unités internationales par jour. De plus, les chercheurs ont fait passer l’apport en calcium des participants de 691 milligrammes par jour au début de l’étude à 1 200-1 400 mg/jour. Les concentrations de calcium dans le sang et l’urine ont été mesurées au départ et tous les trois mois pendant la période de 12 mois de l’étude.
Les résultats ont révélé qu’à un moment donné au cours de la période d’étude, environ 33 % des participants (n=48) ont développé des niveaux élevés de calcium dans leur urine. Dans l’ensemble, les chercheurs ont noté 88 épisodes de calcium urinaire élevé. Des études antérieures ont démontré que des niveaux élevés de calcium dans l’urine sont liés à un risque élevé de calculs rénaux. Toutefois, l’équipe note qu’aucun cas de calculs rénaux n’a été observé au cours de la période d’étude d’un an.
Les résultats ont également montré qu’environ 10 % des participants (n = 16) avaient des taux élevés de calcium dans le sang. Dans l’ensemble, il y a eu 25 épisodes de taux élevés de calcium dans le sang, bien que dans les deux incidents, les augmentations n’aient pas été liées à la dose de vitamine D.
a expliqué Gallagher : “En raison de la réponse imprévisible, il n’est pas clair si c’est le calcium supplémentaire, la vitamine D ou les deux ensemble qui causent ces problèmes”,br>>.
Il a conclu en déclarant : “Cependant, il est possible que l’utilisation à long terme de suppléments provoque une hypercalciurie et une hypercalcémie, ce qui peut contribuer aux calculs rénaux. Pour ces raisons, il est important de surveiller les taux de calcium dans le sang et l’urine des personnes qui prennent ces suppléments à long terme.

Attention ! Cet article à été publié par un bénévole, il est en cours de validation par l’administrateur et les informations n’ont pas encore été vérifiées par un professionnel de la santé

Une question ? Une correction ? Une mise à jour ? Un problème ? RDV sur notre page Contact, Merci